NEGAWATT

Scénario européen de transition énergétique

(en vidéo : Stéphane Chatelin, directeur de NégaWatt)

À propos de l’association

L’Association négaWatt a pour objet d’agir pour une meilleure préservation et un partage plus équitable des ressources naturelles, notamment énergétiques, dans le contexte de l’épuisement des ressources, du dérèglement climatique, des risques technologiques et environnementaux. Pour cela, l’association promeut la sobriété énergétique, l’efficacité énergétique et l’utilisation des énergies renouvelables. Elle a, entre autres, réalisé un scénario de transition énergétique pour la France, décrivant un chemin possible pour nous orienter vers un avenir énergétique souhaitable et soutenable.

Résumé du projet

Notre souhait est de réaliser un scénario européen de transition énergétique, afin d’une part d’étudier la faisabilité technique d’une Europe n’utilisant que des énergies renouvelables (un mix énergétique 100 % renouvelable), et d’autre part d’alimenter un travail de plaidoyer à l’échelle européenne (notamment auprès de la Commission européenne et du Parlement européen).

En matière d’énergie, un nombre important de réglementations et directives européennes orientent les différentes politiques nationales. Il est donc nécessaire, à la fois pour accélérer la transition énergétique en France mais aussi au niveau européen, d’agir à cette échelle.

Afin de mener à bien ce projet, nous souhaitons travailler en partenariat avec d’autres acteurs européens. La première phase de notre projet sera donc d’identifier les potentiels partenaires techniques et de prendre contact avec eux afin d’étudier leur intérêt pour ce projet. Une fois ce consortium formé, la réalisation technique du scénario européen pourra commencer avec une analyse détaillée de la consommation d’énergie en Europe et de sa répartition par secteurs de consommation (bâtiment, transport, industrie, agriculture) et par usages (chauffage, électroménager, éclairage, mobilité des personnes, fret de marchandises, etc.). La caractérisation fine de cette consommation est un préalable indispensable pour ensuite réaliser précisément le travail de modélisation d’une trajectoire énergétique.

En parallèle, le même niveau d’analyse devra être apporté à la production d’énergie : il s’agira de comptabiliser les quantités de pétrole, de gaz, de charbon, d’uranium et d’énergies renouvelables (distinguées par filières) que les européens utilisent ; mais aussi de calculer les éventuelles pertes lors de la production de ces énergies et de leur acheminement aux consommateurs. La phase de travail suivante consistera à évaluer plusieurs pistes d’évolution pour le système énergétique européen en tenant compte des éléments analysés auparavant et des contraintes techniques.

Les hypothèses et les résultats du scénario mettront ainsi en évidence les évolutions envisageables en termes de consommation et de production d’énergie, distinguées par filières et par usages. Ce travail sera complété par une analyse d’impacts mesurant notamment les émissions de gaz à effet de serre (a minima de CO2 ) générées dans le scénario envisagé. Si les données recensées et le budget constitué le permettent, des analyses complémentaires sur la base d’indicateurs sociaux, économiques ou environnementaux pourront être réalisées avec par exemple un chiffrage des emplois créés et détruits par une transition énergétique européenne.

Une fois réalisé, ce scénario de transition énergétique européen fera l’objet d’un portage politique afin d’orienter les différentes réglementations vers un système énergétique européen 100 % sobre, efficace et renouvelable !

Lieu

Europe

Montant demandé

15 000 €

Utilisation prévue de ce montant

Contribution au budget du scénario européen de transition énergétique. Le montant pourra être fléché plus spécifiquement sur une action si besoin (coordination, travail technique, plaidoyer, etc).



Besoin de plus d’informations ? Contactez 1% For The Planet.