MAN AND NATURE

Miel et Cire d’abeille: deux alternatives pour sauver la forêt du mont Oku

(en vidéo : Cécile Lachaux, directrice de Man & Nature)

À propos de l’association

Man & Nature est une Organisation de Solidarité Internationale qui développe un programme dont la vocation est de promouvoir des approches de conservation de l’environnement novatrices et d’encourager des modes de développement durables. La stratégie de Man & Nature repose en particulier sur le soutien à une exploitation comprise et raisonnée des ressources naturelles et un partage équitable des bénéfices entre communautés locales du Sud et entreprises privées du Nord.

Résumé du projet

Sur place, pour protéger leur forêt, les communautés s’organisent. Une première coopérative regroupant 1200 fermiers apiculteurs a été créée il y a quelques années. Les fermiers disposent leurs ruches traditionnelles en forêt et contribuent à la valorisation de la biodiversité ainsi qu’à sa protection, car le miel et la cire constituent une part importante de leurs revenus.

Depuis 2013, le miel blanc d’Oku dispose même d’une Indication Géographique Protégée (IGP).

L’ONG CAMGEW partenaire local du projet, intervient depuis 2012 auprès des apiculteurs en matière d’organisation et de formation à la production de miel et de cire. Son objectif est de protéger l’ensemble des forêts du Kilum Ijim en développant la filière apicole. Grâce à son appui, la coopérative d’Oku produit déjà annuellement une quarantaine de tonnes de miel dans la région dont une dizaine sous l’IGP «miel blanc de Oku». CAMGEW sensibilise aussi les populations villageoises à la préservation de la forêt et a planté près de 20 000 arbres mellifères pour régénérer les zones sensibles de la forêt. L’essence phare est le Prunus africana, autrefois très abondant dans la forêt d’Oku et dont l’écorce a été surexploitée pour des usages pharmaceutiques. Le projet a pour objectif d’appuyer les fermiers de 25 villages pour développer des filières économiques favorables à la conservation de la biodiversité. En organisant les apiculteurs et en soutenant 4 coopératives capables de produire du miel et de la cire de qualité, il est attendu que l’augmentation des revenus liés à la commercialisation de ces deux produits (aux niveaux national, régional voire international) encourage les communautés à protéger les espaces de production.

Parmi les activités qu’il est prévu d’engager, on citera :

  • Former les apiculteurs à l’amélioration des techniques de production ;
  • Structurer les coopératives
  • Fournir du matériel de production ;
  • Etablir une stratégie commerciale et rechercher des débouchés ;
  • Elaborer des directives de bonne gestion des espaces de production ;
  • Enrichir la forêt par la plantation d’espèces mellifères.

Le soutien à l’amélioration de deux points de vente devrait permettre de produire et de mettre en marché 5 tonnes de miel. Concernant la cire, le but est d’améliorer la production ainsi que sa valorisation sur le marché national. Des ventes test sur le marché international du cosmétique seront également réalisées en lien avec Man & Nature.

Lieu

Les 18 forêts communautaires du mont Kilum Ijim couvrent une superficie de 20 000 hectares disposées autour d’un magnifique lac de cratères situé à 3011m d’altitude au Nord-Ouest du Cameroun.

Montant demandé

20 000 €

Utilisation prévue de ce montant

  • Former les apiculteurs à l’amélioration des techniques de production.
  • Fournir du matériel de production.
  • Rechercher des débouchés.
  • Élaborer des directives de bonne gestion des espaces de production.
  • Enrichir la forêt par la plantation d’espèces mellifères.


Besoin de plus d’informations ? Contactez 1% For The Planet.