INITIATIVE DÉVELOPPEMENT

Pour une filière durable de distillation de l’ylang-ylang aux Comores

À propos de l’association

Initiative Développement a pour but de favoriser la satisfaction des besoins essentiels (énergie, santé, eau & assainissement, éducation) via le transfert de compétences et l’émergence & le renforcement de partenaires locaux.

Résumé du projet

La filière de production d’huile essentielle de fleur d’ylang-ylang est fondamentale pour l’Union des Comores, puisqu’elle constitue 20% des recettes d’exportation du pays et occupe plus ou moins 10% de la population active (~10 000 personnes). L’huile essentielle d’ylang-ylang sert en parfumerie notamment. Les Comores sont le premier exportateur au monde (60 à 70% du marché mondial).

La distillation de cette fleur est à 90% effectuée par des distillateurs artisanaux qui consomment de grosses quantités de bois (autour de 10 000 tonnes par an) et contribuent pour une part significative (10 à 15%) de la déforestation très rapide de ce pays. Les écosystèmes et la biodiversité aux Comores sont actuellement très fragilisés.

Ce projet, commencé par ID en 2013 et qui va se poursuivre jusqu’en 2020 a pour but de :

– Diminuer la consommation de bois nécessaire à la distillation artisanale, grâce à l’amélioration de l’efficacité énergétique, en l’absence d’autre solution économiquement et techniquement acceptable localement. Ainsi, la technologie Unités de Distillation à Foyer Économe (UDAFE) développée a fait ses preuves : elle permet de réaliser une économie de bois entre 50% et 70%. Plus de 40 UDAFE touchant 20% des exportations ont déjà été diffusées et 50 nouvelles sont programmées pour les années qui viennent. Le travail de développement technologique sur l’efficacité énergétique et la combustion performante va se poursuivre, ainsi que la valorisation optimale des matériaux locaux pour la construction, l’usage d’eau de refroidissement en circuit fermé…

– Augmenter la production de bois afin de fournir les distilleries artisanales et que l’offre et la demande de bois s’équilibrent. Concrètement il s’agit de mettre en place une filière d’approvisionnement en bois-énergie durable, intégrée aux spécificités agro-écologiques (200 000 arbres plantés au minimum)

– Renforcer la filière ylang-ylang pour qu’elle soit durable sur les plans économique, social et environnemental grâce à un renforcement des compétences des distillateurs possédant des UDAFE (technique et entrepreneuriale) avec un système de formation qualifiante de technicien de distillation un appui et à l’accès au crédit d’investissement et de fonds de roulement pour les producteurs d’équipements et les distillateurs. En parallèle, conscients de la faiblesse des acteurs en aval de la filière et des difficultés d’accès à la ressource à long terme, des importateurs (représentant plus de 50% des achats d’ylang-ylang au monde) rassemblés au sein du Natural Resources Stewardship Circle (NRSC) souhaitent développer des spécifications techniques, économiques, sociales et environnementales qu’ils s’engageront à promouvoir et respecter lors de leurs achats futurs. Aussi, un travail sera conduit pour permettre l’émergence d’une filière qualité avec le respect d’une charte (environnemental, social, qualité des huiles) en lien avec NRSC. L’approche méthodologique vise à systématiser le renforcement des compétences locales pour qu’elle puisse prendre en charge à terme la pérennisation de la dynamique. À l’échelle des Comores, il s’agit aussi de faciliter un espace de concertation national et impliquant les institutions et structures concernées par la filière ylang-ylang aux Comores (échanges de bonnes pratiques, vision commune pour une lière durable, axes de travail conjoints).

Lieu

Territoire des Comores

Montant demandé

15 000 €

Utilisation prévue de ce montant

Amélioration de la technologie, diffusion des UDAFE, formation des distillateurs, appui à la reforestation.



Besoin de plus d’informations ? Contactez 1% For The Planet.