ESTRAN CITÉ DE LA MER

Sensibilisation à la pollution par les macrodéchets

À propos de l’association

L’ESTRAN Cité de la Mer œuvre pour la préservation de l’environnement littoral de Normandie à travers l’éducation à l’environnement et des actions directes sur le littoral, comme par exemple la mise en œuvre de projets de science participative ou la participation à des réseaux de suivi de l’environnement littoral. L’association encadre également un chantier de réinsertion qui travaille sur l’entretien et la préservation des espaces naturels côtiers.

Résumé du projet

Depuis plus de 15 ans, l’ESTRAN agit sur le littoral, en particulier par la collecte régulière des macrodéchets sur les plages.

En 2016, notre association a finalisé un nouvel espace muséographique consacré à cette pollution, créé à l’occasion des COP21 Paris et COP22 Marrakech, en partenariat avec la plateforme « Océan et Climat ».

En complément de ces activités, nous souhaitons aujourd’hui renforcer nos actions de lutte contre la pollution des mers par les plastiques, en renforçant nos actions de sensibilisation. Nous comptons également collaborer avec les industriels consommateurs de plastique et donc « producteurs » de ces déchets, en sensibilisant leurs équipes à cette problématique et en travaillant avec eux pour que le « plastique de mer » intègre enfin la filière du recyclage.

Nous souhaitons donc sensibiliser à la pollution par les macrodéchets, en particulier plastiques et microplastiques, ainsi qu’au recyclage innovant du « plastique de mer ».

Lieu

La sensibilisation à la pollution par les macrodéchets s’effectue à l’échelle internationale. L’association ESTRAN réalise des nettoyages citoyens sur les plages du département de Seine-Maritime, auxquels peuvent participer toutes les personnes volontaires, locaux comme touristes. L’association se manifeste au niveau national au cours de plusieurs événements, comme la fête de l’Océan (plateforme Océan et Climat) à Paris et la Journée Nationale des collecteurs de déchets à Marseille. Elle intervient également à l’étranger (El Jadida, Maroc) lors de la semaine du GREF (Groupement des Educateurs sans Frontières), afin de sensibiliser les jeunes de l’école Charcot au nettoyage et à l’entretien des plages.

Montant demandé

3 000 €

Utilisation prévue de ce montant

Le montant servira à couvrir une partie des achats, salaires et déplacements des employés, nécessaires à l’action de sensibilisation à la pollution.