CORAL GUARDIAN

Préserver les récifs coralliens et les communautés qui en dépendent

(en vidéo, Laure Machon aux RAP 2016 sur le même projet)

À propos de l’association

Coral Guardian est une organisation française à but non-lucratif qui a pour vocation la préservation des écosystèmes coralliens, des communautés qui en dépendent, la sensibilisation du grand public et la recherche pour le développement de la valorisation des écosystèmes marins.

Résumé du projet

En 30 ans, 50% des récifs coralliens ont disparus de nos océans. Ces dix dernières années, ils subissent de fortes pressions globales liées aux effets du changement climatique (acidification et réchauffement des océans). Moins d’1% de la population mondiale est informée des risques liés à la dégradation des récifs coralliens et 275 millions de personnes dépendent directement des services écosystémiques rendus par les récifs coralliens. Notre planète étant composée à près de 70% d’océans nous agissons à l’échelle nationale et internationale en sensibilisant le grand public et alertons les décideurs publics. L’accès à l’éducation au développement durable doit être facilité et étendu aux milieux marins.

Notre projet est le développement d’outils pédagogiques innovants et de supports de vulgarisation scientifique accessible au plus grand nombre. La disparition et la dégradation des écosystèmes coralliens s’explique également par de fortes pressions locales (surexploitation des stocks de pêches, techniques de pêches destructrices, tourisme non durable et irraisonné).

En Indonésie, il y a vingt ans, la pratique de la pêche à la dynamite était courante. Désormais interdite, cette pratique a détruit de nombreux récifs coralliens entraînant la dégradation de l’ensemble de l’écosystème marin et causant la disparition des stocks de pêches. Les zones récifales détruites ne permettent plus aux colonies de coraux, qui peuvent survivre, de se régénérer. Le récif détruit devient un substrat instable, soumis aux courants, les fragments de coraux glissent le long du tombant du récif, sans pouvoir s’y fixer. Nous agissons concrètement avec deux villages composés de 1500 habitants pour restaurer, préserver et valoriser durablement les récifs coralliens locaux. Le modèle de conservation marine participative développé depuis trois ans a fait ses preuves, 12 demandes de réplication sur le territoire indonésien nous ont été faites. Nous avons identifié 7 nouvelles zones récifales détruites. Le projet est de dupliquer le programme de conservation marine participative avec les pêcheurs locaux pour restaurer ces zones et créer une Aire Marine Protégée Gérée Localement.

Lieu

France, Indonésie

Montant demandé

11 000 €

Utilisation prévue de ce montant

  • 30 000 € pour les charges directes liées aux projets de sensibilisation et de conservation (réparti comme suit : 10 000 € pour la création d’un outil pédagogique innovant 20 000 € pour la restauration d’une zone récifale en Indonésie )
  • 20 000 € pour maintenir les emplois en cours


Besoin de plus d’informations ? Contactez 1% For The Planet.